Chronique en 10 points : “l’envol aérien”du sénégal Par Mamadou Ndione DG du COSEC

Chronique en 10 points : "l'envol aérien"du sénégal Par Mamadou Ndione DG du COSEC

La réception ce 04 décembre de l’A330-900 Néo d’Air Sénégal survenant à trois jours du deuxième anniversaire de l’ouverture le 07 décembre 2017 de l’AIBD me donne l’occasion et le prétexte pour, en dix points, parler de ce que j’appelle « l’envol aérien » du Sénégal.

On vient de loin et va plus haut et plus fort.

1▪︎ En 2012, les travaux du chantier de l’AIBD étaient physiquement à un taux d’exécution de 34% pour une exécution financière de plus de 50%.

2▪︎Il a fallu pour le régime du Président Macky trouver une solution avec les Groupes turcs Summa et Limak pour faire d’une pierre trois coups :

–      Finir les travaux,

–      Économiser 64 milliards

–      Et détenir à travers AIBD Sa 34% des parts de la société LAS concessionnaire contre 66% pour les turcs alors que le schéma trouvé en 2012 prévoyait 0% pour le Sénégal.

3▪︎Souvenons-nous qu’en 2012, notre pays vivait encore l’expérience de Sénégal Airlines une Compagnie aérienne quasiment sans avions acquis en propre qui battait de l’aile avec des pertes cumulées de 65 milliards de FCFA suivies d’une faillite constatée en 2016.

4▪︎Souvenons-nous encore qu’avant Sénégal Airlines, nous avions vécu l’expérience d’une Compagnie aérienne Air Sénégal International ASI contrôlée majoritairement par la RAM du Maroc qui finit par lâcher le partenaire Sénégalais en 2001.

5▪︎ En clair, avant l’avènement de la nouvelle Compagnie Air Sénégal, notre pays était dans le triste classement des nations sans véritable flotte civile d’envergure.

6▪︎ Aujourd’hui, la Compagnie Air Sénégal créée et détenue par l’État à travers la Caisse des Dépôts et Consignation du Sénégal égrène fièrement après trois ans d’existence ses six avions dont :

– deux ATR 72-600,

– deux A319-111

– et deux A330-900 néo.

7▪︎ Aujourd’hui, Air Sénégal a même signé un MOU pour acquérir 8 nouveaux avions supplémentaires.

8▪︎ Aujourd’hui, Air Sénégal, dessert en plus de Dakar et Ziguinchor les destinations étrangères comme Paris, Bamako, Abidjan, Ouagadougou, Conakry, Bissau, Banjul, Praia, Niamey et même d’autres destinations sont bientôt prévues comme Marseille, Barcelone, Casablanca, Sao Paulo, Genève, Londres, New York, Washington, entre autres.

9▪︎ Aujourd’hui, Air Sénégal est la Compagnie aérienne « la plus prometteuse de l’Afrique de l’Ouest » selon Capital Finance International.

10▪︎ Aujourd’hui, Nous devons être fiers de notre flotte nationale aérienne civile relancée grâce à la vision d’anticipation dynamique du Président Macky Sall qui a compris et pris les options stratégiques qui font du Sénégal déjà le grand hub aérien africain et bientôt mondial.

Conclusion

C’est en cela qu’il faut voir, apprécier et savourer la réception du sixième avion qu’est l’A330-900 néo à l’aéroport international Blaise Diagne de Diass ce 04 décembre 2019.

« Envol aérien » ai-je dit et écrit ?

Oui puisqu’en réalité il s’agit à travers l’aérien aussi de contribuer largement à la grande poussée pour le décollage global irréversible en cours dont parle souvent le Chef de l’Etat.

Ce décollage a besoin des ondes positives de toutes et tous.

Commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *