Fatick: Des programmes agro écologiques pour combattre la pauvreté et l’exode rurale

Fatick: Des programmes agro écologiques pour combattre la pauvreté et l'exode rurale.

Le maire de la commune de Ndiob,Oumar Bâ a annoncé dimanche la mise en œuvre de plusieurs programmes agricoles basés sur l’agro-écologie, dans le but de combattre la pauvreté et l’exode rural. C’est un type d’agriculture plus respectueuse de l’environnement, une politique agricole durable,dont le choix date de 2014 ajoute le maire.
Il s’entretenait avec des journalistes en marge d’une réunion de restitution des consultations populaires organisées dans les régions du bassin arachidier (Fatick, Kaolack, Kaffrine et Diourbel) par la Dynamique multi-acteurs pour une transition agro-écologique au Sénégal.
“On ne peut plus continuer avec l’agriculture conventionnelle, qui a appauvri nos terres. Il nous faut un retour en arrière, une revalorisation de nos pratiques agricoles anciennes, en les enrichissants de la science”, a dit Oumar Bâ,avant de souligner que la mairie de Ndiob a cultivé plus de 100 hectares de mil grâce à l’agro-écologie, avec un rendement passé de 700 kilos à plus de 1.000 kilos par hectare.
Deux villages de la commune, Thiandé et Simal, sont choisis pour expérimenter ce type d’agriculture. Selon le maire de Ndiob,l’agro-écologie étant un ensemble d’éléments,ainsi sur le plan de la reforestation,  un programme de reboisement de 10.000 plants, essentiellement avec des espèces disparues ou en voie de disparition est prévu.Aussi les femmes de la commune ont été formées à la fabrication de ‘’foyers améliorés’’, une initiative dont le but est de réduire la consommation de bois de chauffe.
ndeye amy sarr

Commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *