Foncier: Aliou Sall répond à Macky

condamné à payer 10 millions de Fcfa à Aliou Sall

Les agents de l’Etat seraient dans une certaine mesure au cœur de nombreux litiges fonciers. C’est ce qu’a insinué le président de l’Association des maires du Sénégal (AMS) dont ses membres sont souvent cités dans ces histoires. « Nous souhaitons cependant attirer votre attention Monsieur le Président de la République et de tous les acteurs. C’est que cette stigmatisation des maires n’est pas productive. Nous savons tous qu’il n’est pas possible pour un maire de vendre des terres sans l’autorisation de l’administration qu’elle soit territoriale ou centrale. Ce n’est pas possible. Parce que quand il y a délibération, elle est d’abord approuvée par le préfet ou le sous-préfet. En plus de cela, qu’il s’agisse de la zone rurale ou urbaine, nous savons tous que l’Etat a le vrai pouvoir en matière d’attribution des terres. C’est les administrations des domaines et des cadastres», a fait remarquer Aliou Sall. Dans son discours, le chef de l’Etat a invité les maires à être plus regardant. Ce que cautionne en quelque sorte le président de l’Association des maires du Sénégal. «Qu’on nous appelle à être plus sérieux, nous sommes d’accord. Qu’on nous appelle à être plus regardant sur les intérêts nationaux, nous sommes d’accord. Mais les premiers à être interpellés, ce sont les agents de l’Etat. Je vous assure que nous ne soutiendrons aucun acte frauduleux », a ajouté celui qui est par ailleurs maire de Guédiawaye.

Commentaire

commentaire

Restez chez vous Dakarprivee.com vous informe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Enable Notifications    OK No thanks