pub-mobile-2

Insultes au chef de l’Etat: Moustapha Diakhaté se met en colére

Dakarprivee – Insultes comme arguments de combat politique: un système de terreur à combattre absolument !

De plus en plus de Sénégalais semblent considérer l’insulte contre le Président comme moyens légitimes pour s’opposer à sa politique.

C’est dire le peu de considération portée à la première Institution de la République.

Démocratie
Au delà de la personne de Macky SALL, il faut voir dans cette pratique un travail de sape et de démolition de la démocratie représentative. Les défenseurs autoproclamés du peuple utilisent l’insulte pour discréditer la République et ses institutions.

En tolérant le droit à l’irrespect, à l’insulte nous risquons d’instaurer, dans notre pays, rien de moins qu’un système de terreur.

Liberté d’expression
Aucune liberté d’expression ne peut cautionner des discours où le Président de la République est nommément insulté, lui et parfois sa famille.

Dans une saine démocratie, l’argumentation ne peut pas céder le pas à l’insulte.
Ceci est valable aussi bien pour l’opposition que pour les partisans de notre majorité.

Vive la République ?

Vive le Sénégal ?

Commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *