Kaffrine : un acteur invite au travail pour l’intérêt supérieur des enfants

la maltraitance dans des daaras, s’explique par un déficit de sensibilisation sur les bonnes pratiques et un manque d'accompagnement de l'état(Aïssatou Diakhaté)

Le coordonnateur technique enfance et jeunesse de l’ONG Secours Islamique France, Mansour Sow, a invité, mercredi, à Kaffrine lors de la célébration des trente ans d’exécution des droits de l’enfant, à Gniby, à travailler pour l’intérêt supérieur de l’enfant et son éducation de qualité. 
 
Concernant l’affaire des talibés victimes de maltraitance dans une école coranique de Ndiagne, une commune rurale du département de Louga, M. Sow a indiqué que “c’est un dossier qui est entre les mains de la justice. Et, le temps de la justice n’est pas toujours le temps du social. Au Sénégal, on ne peut avoir des types de personnes qui sont en dehors des lois et des personnes qui sont sous les lois, a-t-il commenté.
ndeye amy sarr

Commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *