LA CONTRE-ATTAQUE DE L’EX-DG du COUD PORTE SES FRUITS : De coupable à présumé coupable, Mody Niang se rétracte

Dakarprivee- La sortie de Mody Niang à l’émission Face-to-face sur la TFM était annoncée en grande pompe. L’on s’attendait à ce que l’ancien inspecteur de l’éducation fasse de grosses révélations sur la gestion de Dr Cheikh Oumar Anne à la tête du Centre des œuvres universitaires de Dakar (COUD), après qu’il a accusé ce dernier de tous péchés d’Israël, notamment dans la préface du livre du journaliste Pape Alé Niang intitulé «Scandale au cœur de la République : Le dossier du COUD». Mais, il n’en fut rien. Le vieux chroniqueur, «sans doute ébranlé par la plainte annoncée par le ministre de l’Enseignement supérieur», selon les Boucliers de Cheikh Oumar Anne, «a servi du réchauffé» concernant le maire de Ndioum.

«Il faut dire que Mody Niang a tout simplement lâché Pape Alé Niang. D’abord, il s’est agrippé sur la visite du chef de l’Etat à l’Université avec la fameuse accusation des 89 millions décaissés selon lui sans justification. Une question sur laquelle, le Président Macky Sall a blanchi Cheikh Oumar Anne en remettant l’OFNAC à sa place. Ensuite, M. Niang a qualifié l’ex-DG du COUD de délinquant présumé. Autrement dit, après avoir, toutes ces années durant, été catégorique sur ses accusations, il lui accorde aujourd’hui la présomption d’innocence», assènent Bouna Ba et ses camarades.

L’autre lecture de sa sortie, toujours à en croire, les Boucliers de M. Anne, c’est que «Mody Niang a jeté le doute sur toute l’enquête de l’OFNAC sur le COUD en ramenant l’accusation aux 89 millions. En effet, il a été incapable de donner d’autres chiffres pour étayer ses accusations contre l’édile de Ndioum».

Pour les Boucliers de Cheikh Oumar Anne, la crédibilité de cette enquête pose un sérieux problème, quand c’est Mody Niang qui monte au créneau pour défendre Nafi Ngom, son éphémère employeur à l’OFNAC, allant jusque dans les détails du déroulement de l’enquête, quand l’ex-Dg et le COUD attaquent sur le caractère non contradictoire du rapport.

«Mody Niang a confirmé le Président de la République et Pape Alé devra compter sur ses talents de chroniqueur pour se défendre. Car son oncle-soutien s’est débiné devant la plainte de Cheikh Oumar Anne. De coupable, il le présente aujourd’hui comme un présumé coupable», ajoutent les partisans du ministre de l’Enseignement supérieur. .

A signaler que, d’après nos sources, les avocats de Cheikh Oumar Anne sont fin prêts pour lancer l’offensive judiciaire contre Nafi Ngom Keïta et ceux qui sont considérés comme ses acolytes, Pape Alé Niang et Mody Niang.

Commentaire

commentaire

Restez chez vous Dakarprivee.com vous informe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Enable Notifications    Ok No thanks