M. Ababacar Sadikhe BEYE : un homme, une vision claire. Par Ibou Sy Camara.

Dakarprivee- Vivre exclusivement pour soi, c’est vivre pour rien. Il y a des êtres humains après leur mort, on dira qu’ils ont bien vécu car toute leur vie durant, ils sont été au service exclusif de la communauté. Mauriac n’avait pas donc tort de dire : « Notre vie vaut ce qu’elle nous a couté d’efforts. Ababacar Sadikhe Beye, puisque c’est de lui qu’il s’agit, fait partie de ces personnes qui, quand elles touchent la boue, elle se transforme en or. Son sobriquet “Sadikhe” nous informe assez sur son caractère véridique.

Staticien de formation, monsieur Beye est né à Dakar dans le quartier Derkheulé où il a fait ses études élémentaires et moyennes. Ancien directeur général de la prestigieuse Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie, Ababacar Sadikhe Beye est, depuis 2017, à la tête du port autonome de Dakar.

Homme de principe et de défi, il a, depuis son arrivé, transformé le visage du port. Les institutions étant toujours à l’image de celui qui les dirige, le port de Dakar, comme son directeur, est résolument sur les rampes de l’émergence.
Depuis son arrivée en 2017, nous avons un port qui se dirige vers un avenir très prometteur. Déjà, les moles 3 et 4 sont réhabilités ainsi que les voiries. Il y a aussi des avancées considérables sur le flux des camions avec un parking dénommé gse pour permettre aux gros porteurs de bien stationner.
En bon visionnaire, le DG Beye a accéléré la construction du port de Ndayane dont les travaux déjà lancés, sont dans un stade bien avancé. Ce nouveau port permettra de désengorger celui de Dakar tout en assurant l’emploi à une frange de la jeunesse du pays.

En 2018 le port a réalisé un bénéfice de 9 milliards: un exploit sans précédent qui témoigne de la magnanimité et de la prouesse du directeur général. Depuis son arrivée des primes d’un montant de 100 millions ont été payés aux employés

Un esprit saint dans un corps saint, voici la raison pour laquelle, le grand directeur a initié le nettoiement quotidien et ponctuel du port avec comme objectif: un port, zéro déchet. Cet engagement a fini de faire de monsieur Beye un citoyen très utile qui aide le Président de la République dans son projet de faire du Sénégal un pays prospère et vivable.

Monsieur le directeur ne se limite pas seulement à ses activités professionnelles, il est aussi étroitement lié à son peuple et le soutient constamment à chaque occasion.
Il participe activement au développement de Dieupeul derkle. Il y a construit des toilettes, subventionné l’ASC de la zone, financé les femmes, mais aussi sponsorisé le sport sénégalais.

Le DG Ababacar Sadikhe Beye a donc donné raison à Goethe selon qui « une vie inutile est une mort anticipée ». L’homme de Derkhele est donc entré dans l’histoire et reste immortel car ayant mené une vie utile.

Avant son arrivée, le port de Dakar était concurrencé par celui d’Abidjan et du Togo mais, grâce au leadership du nouveau DG, le PAD a retrouvé son lustre d’antan.

Durant les deux années d’exercice (2017-2019), il s’est occupé à guérir le malade. Le Port de Dakar a fait un bénéfice de 9 milliards avant impôts et payé en impôts 3 milliards. La trésorerie a connu une situation négative de 7,8 milliards en 2017 et il l’a porté à 8 milliards Fcfa, soit 15 milliards de plus. Pour la première fois, le Port a payé, en tant qu’entreprise publique, 2 milliards de dividendes à l’État en 2018. En 2020, le Port va miser sur l’investissement et l’infrastructure.

L’écrivain russe Leon Tolstoi a dit : «De toutes les sciences que l’homme peut et doit savoir, la principale, c’est la science de vivre de manière à faire le moins de mal et le plus de bien possible ». Ababacar Sadikhe Beye œuvre incessamment pour le bien de l’humanité. Il a accompagné, aidé à cheminer, à construire et à atteindre des buts. Merci mon DG!

Ibou Sy Camara

Commentaire

commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *