Serigne Mbaye Thiam s’attire les foudres de Kadialy Gassama

Le Secrétaire national en charge des élections, Serigne Mbaye Thiam a secoue l’état-major du PS en annonçant sa candidature au poste de Secrétaire général national lors de leur prochain Congres. Mieux, il a oblige certains caciques socialistes à sortir de leur réserve. Parce que tout simplement le responsable socialiste de Keur Madiabel a affirme mordicus que l’intérim qu’assure Aminata Mbengue Ndiaye ne devrait pas être long et devrait prendre fin.

En tout cas, Aminata Mbengue Ndiaye peut compter sur le soutien des responsables comme Kadialy Gassama qui estime qu’elle est pleinement Secrétaire générale du PS a la suite de l’empêchement définitif du défunt Ousmane Tanor Dieng.

Selon lui, Serigne Mbaye Thiam a fait une erreur en parlant d’intérim. Or, précise-t-il, dans les textes du PS, il ne s’agit pas d’intérim mais de suppléance. Ainsi, soutient Kadialy Gassama, c’est le premier secrétaire général adjoint qui assure pleinement la fonction de Secrétaire général jusqu’a ce que le mandat arrive à terme.

« C’est ce qui se trouve dans nos textes. Serigne Mbaye Thiam le sait tres bien. Peut-être qu’il a un agenda cache pour poser sa candidature. Mais le moment venu, lorsque les instances seront renouvelées et lorsqu’on ira vers un Congres ordinaire, il y aura un appel a candidature et tous les camarades qui remplissent les critères pourront présenter leur candidature au poste de Secrétaire général du PS », a déclare Kadialy Gassama.

Poursuivant, il affirme que tous les membres du bureau politique actuel ont une légitimité collective. « Si le Secrétaire général est empêche définitivement, le premier secrétaire général adjoint poursuit le mandat. C’est comme aux Etats Unis, quand le Président n’est pas a, le vice-président poursuit le mandat jusqu’a son terme. Donc, c’est la marche normale des choses dans le parti, il n’y a pas de vide politique ou institutionnel », indique- t-il.

A la question de savoir si la sortie de Serigne Mbaye Thiam ne risque pas d’affaiblir le parti en restructuration depuis le décès d’Ousmane Tanor Dieng, il rétorque :

« Non, du tout ! Le PS a beaucoup de ressorts. Il est droit dans ses bottes. C’est un parti démocratique ou les opinions s’expriment librement. Maintenant, ceux qui sont minoritaires suivront la décision de la ligne du parti c’est-a-dire la décision majoritaire. »
L’As

Commentaire

commentaire

Restez chez vous Dakarprivee.com vous informe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Enable Notifications    OK No thanks